vendredi 8 décembre 2017

JOLI CONTE AFRICAIN...!


Bakoudouba la tourterelle

 
Kolitkoto ! Kolitkoto ! Kolitkoto ! J’ai une fille à marier ! J’ai une fille à marier !
 Ainsi chantait tous les jours Bakoudouba la tourterelle.
 - Et que demande-tu comme dot ? lui demanda Odro la Perdrix.
 - Je donne ma fille à qui ramène sur la Terre Vrandjandja la pluie Mirage.
 - Vrandjandja la pluie Fugitive ? s’écria la Perdrix. Vrandjandja qui coupe soudainement le chemin du voyageur, s’approche quand il vient, fuit quand il arrive, parfois le surprend par derrière , le poursuit, l’essouffle puis disparaît du ciel quand il atteint un village ? Je ne prétendrais jamais à la main de ta fille.
 Et Odro s’en alla. Les autres animaux vinrent nombreux et tous impuissants repartirent la tête basse. Téré alla trouver la Mygale son oracle.
 - Bakoudouba la tourterelle propose sa fille à celui qui ramène sur la terre Vrandjandja la pluie insaisissable, lui confia-t-il. 
 - Chevauche l’arc en ciel et coupe la route à Vrandjandja. Tu la captureras pour la ramener docilement sur la Terre, suggéra l’araignée terricole. 
 Téré se rendit à la source du ruisseau, rencontra l’arc en ciel et lui fit part de son projet. 
 - La pluie Mirage est partie pour l’autre bout de la terre et reviendra après Apépé la Lune de la disette. Dès qu’elle s’annoncera, viens me chevaucher, nous la poursuivrons pour la dompter.
 Lengoa la Lune du renouveau suivit Apépé et Vrandjandja arriva. L’Arc en ciel emporta Téré haut dans le ciel, joignit les deux bouts de la terre, retint sous sa voûte la Pluie vagabonde qui pour échapper à cette étreinte s’abattit sur la terre en grosses gouttes intermittentes et perlées. Téré épousa la fille de Bakoudouba.


 Et depuis lors, captive de l’homme, Vrandjandja revient chaque année arroser la terre pour annoncer en même temps l’arrachage de l’arachide et le ramassage des courges. Symbole de la force et de l’unité parce qu’il supporte la voûte du ciel et l’empêche de tomber sur le Monde dont il unit les deux extrémités, l’Arc en ciel restera l’animal totémique le plus connu et le plus vénéré des Hommes. 

4 commentaires:

  1. Buonasera Gégouska,
    Joli conte, mais hier nous avons eu largement notre compte de pluie !
    Très bonne soirée à toi.
    Bacioni della tua amica,
    Prima

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, joli conte, Jaime bien. Bise

    RépondreSupprimer
  3. Comblé je le suis !! Te retrouver aussi Gégouska !! Kolitkoto chante et l'arc-en-ciel nous enchante !!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour GEGOUSKA
    Je vous souhaite de passer
    de très belles fêtes de Noël
    en compagnie de tous ceux
    que vous choyez.
    Paix, joie, festin et gourmandise :
    que tous les ingrédients d'un Noël
    réussi soient au rendez-vous.
    je vous dis bon réveillon.
    Amitiés
    56MELDIX77
    Le Briard      Breton     
     

    RépondreSupprimer

ADIEUX DE L'HOTESSE ARABE

Victor HUGO (1802-1885)  (Recueil : Les orientales) Adieux de l'hôtesse arabe Puisque rien ne t'arrête en cet heureux pays,...